Le DSCG : diplôme supérieur de comptabilité et gestion

Le DSCG est un diplôme qui confère le Grade de Master (Bac+5). Venant après le DCG, le diplôme supérieur de comptabilité et gestion est un tremplin pour devenir expert-comptable, par exemple. Les inscriptions à l'examen sont ouvertes entre juin et juillet. Quant aux épreuves du DSCG, elles se déroulent une fois par an, courant octobre-novembre. Enfin, les résultats sont publiés en décembre.

Sommaire :


Conditions d'inscription au DSCG

Pour être candidat au DSCG, vous devez remplir l’une des conditions suivantes :

  • Avoir réussi le DCG (Diplôme de Comptabilité et Gestion) ou détenir un titre de dispense au DCG. Qu’est-ce qu une dispense ?
  • Avoir réussi le DECF (Diplôme d’Etudes Comptable et Financière).
  • Avoir validé un master (ou diplôme équivalent) en France ou dans une école de l’Espace européen de l’enseignement supérieur.

Nul besoin d’être un étudiant émérite de Robert Obert pour valider le diplôme comptable !

Les professeurs de ProCompta vous accompagnent dans votre préparation, de l’inscription aux épreuves.

DSCG par correspondance ou en alternance, inscription aux épreuves ponctuelles ou validation des acquis de l’expérience (VAE), on vous explique tout ce que vous devez savoir sur votre inscription au DSCG.

Epreuves du DSCG

Les épreuves du DSCG se composent de 8 Unités d’Enseignement :

  • UE1, UE2, UE3, UE4, UE 5 et UE8 sont des épreuves écrites.
  • UE6 et UE7 sont des épreuves orales.

Prérequis : avoir acquis les connaissances du DCG. En 2019, 69‬% des étudiants inscrits n’ont pas réussi à valider le DSCG en raison d’une maîtrise approximative des bases.

Clés de la réussite : adopter une méthodologie de travail adaptée aux épreuves et à leur préparation. Pour obtenir le diplôme comptable, vous devez prouver au jury votre capacité d’analyse et de synthèse, vos compétences techniques et rédactionnelles d’un niveau master.

Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation.

Arthur Ashe, tennisman (vainqueur de 3 titres du grand chelem).

Les compétences à maitriser selon le bulletin officiel

Le DSCG atteste l'acquisition d'un socle de connaissances et de compétences (objectifs à atteindre) listées ci-dessous :

UE1 : Gestion juridique, fiscale et sociale

  • Maîtriser les effets des dispositions contractuelles et adapter le contenu de certains contrats en fonction de la situation de l'entreprise
  • Identifier les situations d'infractions pénales au droit des affaires et informer les dirigeants des conséquences pour l'entreprise
  • Maîtriser et accompagner le traitement de pratiques contraires au droit de la concurrence
  • Assister l'entreprise dans ses relations avec l'administration fiscale en matière de procédures et de contentieux
  • Assister l’entreprise dans la mise en œuvre de dispositions relevant du droit social
  • Assister l’entreprise dans ses relations avec l’URSSAF et la DIRECCTE en matière de procédures et de contentieux
  • Assister l'entreprise dans la mise en œuvre de dispositions relevant du droit de l'environnement
  • Maîtriser et assister le dirigeant dans les choix juridiques et fiscaux liés au développement, au financement et à la restructuration de l'entreprise.
  • Assister le dirigeant dans la gestion juridique, fiscale et sociale des groupes.
  • Appréhender les règles et assister le dirigeant en matière de procédures de prévention et de traitement des difficultés, de transmission ou de cessation d'activité.
  • Accompagner à la création et à la gestion fiscale des associations.

UE2 : Finance

  • Mesurer la valeur, le risque et la performance de placements financiers.
  • Elaborer un diagnostic financier des groupes.
  • Elaborer en utilisant des outils de notation et interpréter un diagnostic extra-financier : gouvernance, environnement et reporting RSE.
  • Maîtriser et interpréter les résultats des techniques d'évaluation de l'entreprise.
  • Construire un business plan.
  • Evaluer les conséquences et accompagner le dirigeant dans les décisions d'investissement et de financement.
  • Maîtriser la gestion des flux de trésorerie au sein d'un groupe et assister le dirigeant dans la gestion des risques de change et de taux.
  • Analyser les risques et développement de pratiques pour lutter contre la fraude, le blanchissement et le financement du terrorisme.
  • Accompagner le dirigeant en matière d'ingénierie financière liée à la politique de dividendes, à la gestion de la valeur de l'action, aux opérations de fusions-acquisitions ou sur les dettes /créances ainsi qu'aux innovations financières.
  • Maîtriser la place du numérique dans la finance (repérer le rôle du numérique et des algorithmes dans la finance et comprendre le rôle des nouveaux acteurs).

UE4 : Comptabilité et audit

  • Accompagner le chef d’entreprise dans les opérations de restructuration (maîtriser le cadre juridique, social, économique et comptable des opérations de restructuration ; en déterminer l’impact ; passer les écritures comptables ; établir les documents de synthèse après restructuration).
  • Appliquer les normes internationales d’information financière (déterminer l’impact des normes comptables internationales sur les états financiers et enregistrer les écritures comptables dans le référentiel comptable international).
  • Participer à l’élaboration des comptes de groupe en référentiel français ou IFRS (maîtriser le cadre réglementaire et légal de la consolidation des comptes ; définir le périmètre de consolidation ; évaluer l’impact des retraitements et enregistrer les opérations de consolidation ; élaborer les documents de synthèse spécifiques aux comptes consolidés).
  • Participer à la mise en place d’une mission d’audit (distinguer et situer la notion d’audit, son cadre conceptuel ; les missions spécifiques aux commissaires aux comptes et aux experts-comptables ; apprécier les principes déontologiques essentiels et les responsabilités du professionnel CAC et EC ; identifier les situations d’incompatibilités ; mettre en œuvre une démarche d’audit ; savoir situer chaque étape de la mission d'audit).

Le calendrier des épreuves

Consultez le calendrier des épreuves du DSCG.

L’impact de la réforme sur le programme du DSCG

Le programme du DSCG représente environ 1000 heures de formation. La réforme du diplôme comptable, qui est entrée en vigueur à la session 2020, a modifié les intitulés de certaines unités d’enseignement ou le contenu de leur programme.

Aucune révision n’était intervenue depuis 2006, il était donc temps que le DSCG prennent en compte les évolutions législatives, les nouveaux besoins des cabinets comptables ou les progrès du numérique.

La réforme du DSCG touche principalement les programmes de l’UE2, l’UE5, l’UE6 et l’UE7. Pour plus d’informations, consultez la page dédiée au programme du DSCG.

Quels métiers exercer après le DSCG ?

Le diplôme supérieur de comptabilité et gestion permet d’accéder plus facilement à des postes à responsabilités. Avec le DSCG en poche, vous pouvez devenir :

  • Comptable en cabinet
  • Comptable en entreprise
  • Chef comptable
  • Auditeur
  • Directeur administratif et financier (DAF)
  • Contrôleur de gestion

Pour exercer le métier d’expert-comptable, vous devez être diplômé du DSCG et du diplôme spécifique à la profession : le DEC.

Pour en savoir davantage sur les salaires ou l’expérience professionnelle nécessaire pour accéder à ces postes, consultez notre page dédiée aux débouchés du DSCG.

Résultats du DSCG 2021

Du 19 au 21 octobre 2021, les épreuves écrites du DSCG ont eu lieu quelques jours avant les oraux, proposés dès le 25 octobre. Vous pouvez consulter les résultats de la session 2021 depuis le 16 décembre.

En 2021 :

  • 37,8% ont réussi à valider les épreuves écrites (UE1 à UE5),
  • 55,7% ont validé les épreuves orales (UE6 et UE7).

Le DSCG est délivré aux candidats qui ont obtenu au moins 10 sur 20 de moyenne générale à l’ensemble des épreuves. Les différentes notes peuvent se compenser mais aucune ne doit être inférieure à 6 sur 20. Pour de plus amples informations, consultez le rapport du jury du DSCG 2021.

Vous êtes candidat ? Entraînez-vous sur les annales du DSCG !

Ce qu’il faut retenir : le secret pour réussir ce diplôme réside essentiellement dans la préparation et la méthodologie que vous allez adopter.

Avec nos outils pédagogiques et un accompagnement personnalisé, ProCompta met toutes les chances de votre côté.

5 conseils de méthodologie pour valider les épreuves du DSCG

Le programme du DSCG est vaste… l’expression "rien ne sert de courir, il faut partir à point" prend ici tout son sens !

Que vous prépariez le DSCG en alternance ou par correspondance, votre réussite va dépendre d’une préparation s’accordant autour d’un triptyque gagnant : comprendre, mémoriser et appliquer.

préparation au dscg

Mais attention ! Il s’agit d’articuler ces étapes de manière la plus optimale. ProCompta vous propose cinq conseils dédiés à votre préparation (avec ou sans l’aide de nos professeurs).

1 : Renoncez à une préparation trop scolaire

Evitez de planifier vos révisions en suivant à la lettre le sommaire de votre livre de cours. En analysant le plan du livre, vous pouvez identifier des piliers fondamentaux de la matière.

Ensuite, regardez les annales de l’examen, faites vos pronostics et priorisez vos révisions sur les thèmes qui ont le plus de chances de tomber !

Pourquoi opter pour cette stratégie de révision ? Un apprentissage trop linéaire du livre risque de focaliser votre concentration sur les premiers chapitres sans vous laisser suffisamment de temps pour maîtriser le reste.

2 : Priorisez la compréhension sur la mémorisation

Si l'on prend l'exemple de l'UE1, les connaissances requises pour cette épreuve représentent 700 à 900 pages de cours. A moins d’avoir la mémoire de deux éléphants, vous n’arriverez pas à tout apprendre par cœur.

Avant de mémoriser, il est important de comprendre le mécanisme de la matière, s’en imprégner et mesurer la difficulté que l’examen représente pour vous.

Pendant cette étape de compréhension, essayez de mémoriser seulement les mots-clés importants. Vous reconnaitrez vos difficultés et adapterez le temps qui vous semble nécessaire à chaque matière. Pour plus d’informations, retrouvez nos conseils pour réussir l’UE1 du DSCG, réussir l’UE2 du DSCG et réussir l’UE4 du DSCG.

3 : Evaluez le plus précisément possible le temps de préparation dont vous avez besoin

Pour avoir toutes vos chances d’être prêt le jour de l’examen, nous vous conseillons de maximiser la marge de manœuvre dont vous avez besoin pour absorber toutes les connaissances nécessaires à la réussite du DSCG.

Prenez également bien en compte vos contraintes (familiales, religieuses etc…) dans votre planning de révision. Elles peuvent ralentir vos révisions.

4 : Prenez le temps de mettre en pratique vos connaissances régulièrement

Passez aux exercices dès que vous vous en sentez capable (éventuellement en vous aidant de votre cours pour accéder aux connaissances que vous n’avez pas encore mémorisées).

Mieux vaut apprendre l’essentiel pour vous permettre de passer le plus tôt possible à la pratique (les annales, les fiches Corroy…) puis ensuite affiner vos connaissances de la matière.

La mise en pratique est une bonne manière :

  • d’identifier vos lacunes ;
  • de faciliter le passage à la mémorisation ;
  • de vous aider à maîtriser la méthodologie de l’examen ;
  • de vous rappeler le sens de vos révisions : valider les épreuves du DSCG !

Il est même intéressant de refaire les mêmes exercices ou de relire au moins les corrigés des exercices qui vous ont semblé les plus compliqués. Vous développerez ainsi des automatismes !

5 : Adoptez l’attitude d’un triathlète

Le cerveau est un muscle, vous êtes un sportif de haut niveau.

Trouvez le bon équilibre en allouant assez de temps à chacune des clés d’une bonne préparation : compréhension, application, mémorisation.

En alternant régulièrement ces trois pratiques, vous évitez de vous lasser ou d’épuiser votre cerveau sur le long terme.

Comprendre, appliquer, mémoriser est un cycle vertueux, profitez-en !