DCG ou DSCG par la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)

La loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002 offre une voie d'accès aux diplômes, titres et certifications professionnelles, au même titre que la formation initiale ou continue : la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

Conditions d'obtention du DCG ou du DSCG par la Validation des Acquis de l’Expérience (ou VAE)

La loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002

Cette loi offre une voie d'accès aux diplômes, titres et certifications professionnelles, au même titre que la formation initiale ou continue : la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

VAE : une inscription en deux étapes

L’obtention du DCG ou du DSCG par la VAE est ouverte à toute personne justifiant de 12 mois d’expérience dans un domaine en rapport direct avec le diplôme comptable concerné.

Ces 12 mois d’expérience sont associés à des conditions assez souples. En effet, votre expérience peut être effectuée de manière continue ou non. Vous pouvez donc cumuler l’expérience demandée au travers de différents contrats, à l’exception des contrats dédiés à la préparation du diplôme.

Si votre année d’expérience est en rapport avec le DCG ou le DSCG, elle peut être acquise dans le cadre :

  • d’activité professionnelle salariée ou non ;
  • de bénévolat ou de volontariat ;
  • d’inscription sur la liste des sportifs de haut niveau ;
  • de responsabilité syndicale ;
  • de mandat électoral local ou d’une fonction élective locale ;
  • de participation à des activités d’économie solidaire, si vous êtes accompagné par un organisme assurant l’accueil et l’hébergement de personnes en difficulté.

Dans un premier temps, l’inscription au DCG ou DSCG par la VAE est soumise à la validation du DAVA(Dispositif Académique de Validation des Acquis). Pour cela, vous devez envoyer le formulaire « demande de recevabilité à la validation des acquis de l’expérience » (livret 1) au DAVA de votre académie.

Dans un second temps, si votre demande est recevable, vous devez ensuite élaborer un dossier (livret 2) détaillant votre expérience professionnelle ou bénévole en rapport avec le champ du diplôme visé. L’objectif de ce livret doit permettre au jury d'évaluer les compétences professionnelles acquises au regard du diplôme présenté.

Si besoin, la commission académique en charge de l’examen du dossier peut convoquer le candidat à un entretien afin de compléter les informations de son dossier.

Enfin, la commission soumet ses conclusions au jury national, chargé de rendre la décision finale. Au cours d’une même session, vous pouvez faire une demande de VAE pour le DCG et le DSCG, à condition de constituer deux dossiers distincts.

La candidature au DCG ou DSCG par la validation des acquis d’expérience peut aboutir à trois décisions. Soit :

  • votre demande est rejetée ;
  • vous bénéficiez d’une validation partielle. Dans ce cas, vous devez préparer certaines épreuves écrites ou orales pour valider entièrement le diplôme ;
  • votre demande vous permet la validation totale du diplôme.

Calendrier des inscriptions

La date d’ouverture des inscriptions au diplôme par la VAE se fait aux mêmes dates que l’inscription au DCG ou DSCG.

Pour le DCG :

  • Inscription entre le 14 janvier et le 28 février 2020
  • Livret 2 à retourner avant le 28 Février (17h)

Pour le DSCG :

  • Inscription entre le 10 juin et le 25 juillet 2020
  • Livret 2 à retourner avant le 21 juillet (17h)

Financement de la VAE

Le coût de la VAE varie en fonction de votre niveau de formation, de votre situation (demandeur d’emploi, salarié…), des organismes et de votre région.

Le financement de la VAE peut être total ou partiel en fonction de la situation du candidat. Il existe en général 3 types de coûts :

  • les frais d’inscription ;
  • les frais d’accompagnement pouvant aller de 400 à 2000 € ;
  • les frais de d’hébergement ou de déplacement.

Il est difficile de faire une généralité au niveau du coût de la VAE. Il est donc très important de bien s’informer. Si vous êtes salarié, vous pouvez demander un congé pour validation des acquis de l’expérience. Si vous sollicitez un accompagnement à la validation pour vous aider à constituer votre dossier, les dépenses liées sont imputables au plan de formation de l’entreprise ou au congé pour VAE.

À lire aussi :