Comment la réforme a modifié le programme du DCG en 2020

Le programme du DCG représente environ 2250 heures de formation. Il est composé de 14 Unités d’Enseignement (UE), 1 épreuve orale et 13 épreuves écrites. La réforme du DCG a modifié plus ou moins fortement les matières et l’organisation de leur programme.

Pourquoi passer le DCG ?

Le DCG est un diplôme de niveau licence (bac+3) dans le domaine de la comptabilité et gestion. Il est reconnu par l’Etat et valorisé par les entreprises.

Un titulaire du DCG détient de bonnes connaissances en gestion des organisations et il maîtrise de nombreuses techniques comptables. Il sait faire preuve d’autonomie dans l’analyse et la recherche d’informations. Le programme du DCG comprenant des stages en entreprise , le titulaire du diplôme comptable est familier avec le monde professionnel. Les métiers du DCG sont nombreux.

L’obtention du diplôme de comptabilité et gestion est conditionné à la validation de 13 épreuves (ou Unités d’enseignement), liées à des domaines variés : droit , comptabilité , contrôle de gestion , management et langues.

2020 ou l’entrée en vigueur de la réforme du DCG

Le programme du DCG n’avait pas été révisé depuis 2006, soit plus de 10 ans…

Le Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts Comptables a mis en évidence un écart entre les besoins des cabinets comptables , les évolutions législatives , les progrès du numérique et le programme du DCG.

La réforme modifie :

  • l’articulation entre le programme du DCG et DSCG ;
  • les intitulés de certaines épreuves écrites ou orales ;
  • les programmes de certaines unités d’enseignement.

Suppression des coefficients et limitation du report de notes

A la session 2020, toutes les matières du DCG ont un coefficient égal à 1. Ainsi, toutes les notes obtenues ont le même poids dans le calcul de la moyenne générale.

Par ailleurs, le nombre de crédits européens (ECTS) ont été fixés à 14 par UE, sauf l’UE13 «Communication professionnelle» qui rapporte 12 crédits et l’UE14 «Langue vivante étrangère» qui n’en rapporte aucun.

Enfin, depuis un arrêté publié en juin 2019 (article 3), le report des notes est maintenant limité à 8 sessions. Autrement dit, un candidat peut conserver la note obtenue à une épreuve pendant 8 ans. Au-delà de ce délai, il doit préparer de nouveau le programme de l’UE en question. Les notes obtenues antérieurement à la session 2020 sont valables jusqu’à la session 2027.

Composition du programme DCG en 2020 :

Le programme est composé de 14 unités d’enseignement :

  • 13 sont obligatoires
  • 1 est facultative (UE14)

Le DCG représente au total 2 250 heures de formation ! La validation des UE se fait généralement sur plusieurs années. En tant que candidat, aucun ordre de validation des épreuves ne vous est imposé. Soyez donc stratégique dans le choix des UE que préparez chaque année.

La réforme du DCG est intervenue pour adapter le diplôme aux besoins des cabinets comptables et aux nouvelles pratiques professionnelles. Cependant, la réforme ne touche pas le programme de toutes les matières de manière égale.

Impact de la réforme sur le programme du DCG :

Le jury en charge de la révision du DCG a mis l’accent sur l’évaluation des compétences des candidats. Si chaque UE est indépendant, les UE ont été regroupés en 4 axes:

Axe 1 - Droit des affaires : UE1, UE2, UE3 et UE4.

Axe 2 - Gestion comptable et financière : UE6, UE9, UE10 et UE11.

Axe 3 - Analyse économique et managériale :UE5 et UE7.

Axe 4 -Communication et environnement numérique :UE8, UE12, UE13 et UE14.

Axe 1 : Droit des affaires

Programme de l’UE1 «Fondamentaux du droit» :

Formation : 150 heures.

Thèmes abordés :

  1. Introduction générale (45h) : les sources du droit, la preuve, l’organisation judiciaire et le mode alternatif de règlement de différends ;
  2. Les personnes et les biens (40h) ;
  3. L’entreprise et les contrats (45h) ;
  4. La responsabilité de l’entreprise (20h) ;

Impact de la réforme : l’intitulé (anciennement appelé «introduction au droit») a été modifié. Le chapitre sur les entreprises en difficulté a été déplacé et fait désormais partie du programme de l’UE2.

Programme de l’UE2 « Droit des sociétés et des groupements d’affaires» :

Formation : 150 heures.

Thèmes abordés :

  1. L’entreprise en société (40h) ;
  2. Les principaux types de sociétés (60h) ;
  3. L’économie sociale et solidaire du monde des affaires (10h) ;
  4. Les autres types de groupements (15h) ;
  5. Prévention et traitement des difficultés (10h) ;
  6. Droit pénal des groupements d’affaires (15h) ;

Impact de la réforme : deux nouveaux chapitres ont été insérés : l’économie sociale et solidaire ainsi que la prévention des entreprises en difficulté.

Par ailleurs, le programme de droit pénal des affaires a été diminué d’environ 10 heures de formation.

Programme de l’UE3 «Droit social» :

Formation : 150 heures.

Thèmes abordés :

  1. Introduction au droit du travail (20h) ;
  2. Aspects individuels du droit du travail (70h) ;
  3. Aspects collectifs du droit du travail (40h) ;
  4. La protection sociale (20h) ;

Impact de la réforme : Quelques modifications mineures ont été apportées à cet UE. La partie «contrôles et contentieux sociales» a été supprimée, le temps de formation a été légèrement augmenté en ce qui concerne l’introduction au droit du travail et les aspects individuels du droit du travail.

Programme de l’UE4 «Droit fiscal» :

Formation : 150 heures.

Thèmes abordés :

  1. Introduction générale au droit fiscal (5h) ;
  2. L’impôt sur le revenu des personnes physiques (20h) ;
  3. Prélèvements sociaux (5h) ;
  4. Imposition du résultat de l’entreprise (60h) ;
  5. Taxe sur la valeur ajoutée (35h) ;
  6. Taxe assise sur les salaires (5h) ;
  7. Imposition du patrimoine (15h) ;
  8. Notions de contrôle fiscal (5h) ;

Impact de la réforme : le programme de cet UE a fait l’objet d’une restructuration mineure.

Axe 2 : Gestion comptable et financière

Programme de l’UE6 «Finance d’entreprise» :

Formation : 150 heures.

Thèmes abordés :

  1. Le diagnostic financier des comptes sociaux (40h) ;
  2. La politique d’investissement (40h) ;
  3. La politique de financement (50h) ;
  4. La trésorerie (20h) ;

Impact de la réforme : La partie relative à la notion de valeur est abordée mais elle ne fait plus l’objet d’un chapitre dédié. Les notions portant sur la finance de marché n’apparaissent plus dans le nouveau programme.

Programme de l’UE9 «Introduction à la comptabilité» :

Formation : 170 heures.

Thèmes abordés :

  1. Introduction (15h) : histoire, définition et rôle de la comptabilité, normalisation et règlementation comptable ;
  2. Méthode comptable (20h) ;
  3. Analyse comptable des opérations courantes (50h) ;
  4. Travaux d’inventaire (50h) ;
  5. Comptabilité et environnement numérique (20h) ;
  6. Documents de synthèse (15 h).

Impact de la réforme : Cette UE est renforcée de 20 heures de formation supplémentaires. Le programme a été mis à jour et donne une place plus importante aux nouvelles technologies (par le chapitre «comptabilité et environnement numérique»).

Programme de l’UE10 «Comptabilité approfondie» :

Formation : 170 heures.

Thèmes abordés :

  1. Profession et normalisation comptable (15h) ;
  2. Actif (70h) ;
  3. Passif (40h) ;
  4. Charges et produits (30h) ;
  5. Entités spécifiques (15h) ;

Impact de la réforme : Comme pour l’UE9, l’UE10 a été renforcée de 20 heures de cours supplémentaires. La notion de consolidation des comptes a disparu du nouveau programme. Le module portant sur l’audit a également été supprimé.

Programme de l’UE11 «Contrôle de gestion» :

Formation : 200 heures.

Thèmes abordés :

  1. Le positionnement du contrôle de gestion et l’identification du métier (10h) ;
  2. La détermination et l’analyse des coûts comme réponse à différents problèmes de gestion (80h) ;
  3. La gestion budgétaire (65h) ;
  4. Les outils d’amélioration des performances (45h).

Impact de la réforme : Le programme de cette UE a été légèrement restructurée afin qu’elle s’articule mieux avec le programme du DSCG. La trésorerie, qui faisait l’objet d’un module, a notamment disparu.

Axe 3 : Analyse économique et managériale

Programme de l’UE5 «Economie contemporaine» :

Formation : 200 heures.

Thèmes abordés :

  1. Fondements et finalités de l’activité économique (20h) ;
  2. Le fonctionnement de l’économie de marché (30h) ;
  3. Les contributions des acteurs financiers à l’activité économique (20h) ;
  4. La régulation publique dans une économie de marché (40h) ;
  5. La croissance économique : origines et enjeux (60h) ;
  6. Les déséquilibres sociaux : explications et enjeux (30h).

Impact de la réforme : Anciennement appelé «Economie», le programme de cette UE a également été légèrement restructuré. Il s’allège de 10 heures de cours et se compose désormais de 6 chapitres (contre 4 auparavant).

Le module intitulé «histoire des faits économiques» a été supprimé.

Programme de l’UE7 «Management» :

Formation : 200 heures.

Thèmes abordés :

  1. Les enjeux du management des organisations (35h) ;
  2. Management stratégique (35h) ;
  3. Management organisationnel (70h) ;
  4. Management opérationnel (60h) ;

Impact de la réforme : Le programme a été mis à jour et réorganisé. La réforme mettant l’accent sur l’acquisition de compétences, de nombreuses notions ont été ajoutées pour adapter l’UE aux défis contemporains du management.

Axe 4 : Communication et environnement numérique

Programme de l’UE8 «Systèmes d’information de gestion» :

Formation : 200 heures.

Thèmes abordés :

  1. Système d’information : description et analyse (30h) ;
  2. Structuration et traitement de l’information dans les organisations (140h) ;
  3. Sécurité et fiabilité des systèmes d’information à l’ère de la communication numérique (30h).

Impact de la réforme : Toujours dans un esprit d’acquisition de compétences, le programme accentue l’importance des notions liées à la maîtrise du tableur. La programmation du tableur a notamment été ajoutée.

Par ailleurs, le développement du numérique imposait une mise à jour de l’UE8. Le programmea été largement restructuré et inclue désormais une quantité de nouvelles notions. Cela dit, le temps de formation de cette UE a été allégé de 10 heures.

Programme de l’UE12 «Anglais des affaires» :

Formation : 150 heures.

Le programme se compose d’un ensemble de notions regroupées autour de 2 grands chapitres :

  1. Les thèmes économiques et sociaux (ex : la globalisation des marchés, la montée en puissance des pays asiatiques, les nouvelles technologies etc…)
  2. L’entreprise (ex : l’organisation de l’entreprise, la création d’entreprise, l’analyse des performances etc…)

Impact de la réforme : Anciennement appelé «anglais appliqué aux affaires», les thèmes abordés par cette UE ont été complétés et mis à jour.

Programme de l’UE13 «Communication professionnelle» :

Formation :60 heures.

Il s’agit de la seule épreuve orale du programme du DCG. A la suite d’un stage de 8 semaines minimum, le candidat à l’UE envoie son rapport au moment de son inscription. Après les épreuves écrites, il est convoqué pour assurer la soutenance de son rapport de stage.

Le rapport de stage est composé de 3 parties :

  1. Une présentation de l’entreprise et une description de son activité (4 pages) ;
  2. Une description et une analyse des missions auxquelles le stagiaire a pris part ainsi que les progiciels qu’il a utilisés (6 pages) ;
  3. Une partie structurée répondant à la problématique posée (30 pages).

Impact de la réforme :la taille du rapport de stage a été allégée. Désormais, la partie structurée doit faire 30 pages maximum (contre 40 pages auparavant).

Programme de l’UE14 «Langue vivante étrangère» :

Formation : contrairement à l’UE12 «anglais des affaires», l’UE14 «langue vivante étrangère» ne dispose pas d’un programme clairement défini. Il est attendu du candidat un niveau de compréhension générale de l’allemand, de l’espagnol ou italien.

Comme dans n’importe quelle épreuve de langue classique, le sujet peut porter sur des questions de culture générale. A travers les réponses du candidat, le correcteur évaluera le niveau de maîtrise de la langue choisie.

A lire également :